Économiser grâce au vélo électrique

Depuis 2019, l’usage du vélo en ville se développe de plus en plus. Grève des transports, crise sanitaire suivies d’une hausse historique des prix du carburant, les crises mènent la tendance vers le changement de mobilité : une bonne nouvelle pour le climat mais pas seulement !
Le passage de la voiture au vélo sur les trajets domicile-travail représente aujourd’hui une solution de choix aussi écologique qu’économique. le bon plan contre la hausse des prix du carburant, c’est économiser grâce au vélo électrique !

En effet, on constate de plus en plus que les entreprises considèrent le vélo électrique comme un levier économique pour le pouvoir d’achat des salariés. C’est un argument pro-vélo supplémentaires pour prendre le tournant des mobilités douces. Preuve à l’appui : en 2021, le vélo à assistance électrique (VAE) s’impose comme le moteur de croissance du marché avec une hausse de 28% en 2021 par rapport à 2020.  Pourquoi cette tendance ?

Un entre-deux entre la voiture et le vélo dit « musculaire »

Chez Viraj, nous sommes convaincus que le vélo électrique permet de démocratiser le vélo sur les trajets quotidiens. Pourquoi ?

 

Economiser avec le vélo en ville

– 🚲  Le VAE permet de toucher des gens qui font de plus grandes distances, habitant à 5km à 15km de leur lieu de travail et qui n’auraient pas passé le cap du vélo sans celui-ci pour cette raison.

   👌 Grâce à l’assistance, le VAE plaît aussi à un public qui n’est pas sportif, par choix ou par condition physique. On ne transpire pas tout en restant sur une mobilité active, bonne pour la santé.

   ⚡️ Le vélo à assistance électrique est plus rapide qu’un vélo musculaire. Alors qu’avec un vélo musculaire, la vitesse moyenne tourne autour de 10km/h à 15km/h, le vélo électrique permet d’atteindre jusqu’à 25km/h.  Avec un parking facile et peu encombrant, des pistes et bandes cyclables en développement et permettant d’éviter les embouteillages, le vélo électrique est une très bonne alternative à la voiture et au vélo musculaire.

   🍃 Le vélo électrique attire aussi pour son empreinte écologique réduite par rapport à la voiture, celle-ci émettant près de 100 fois plus de gaz à effet de serre qu’un vélo électrique.

Et depuis le mois de mars 2022, le VAE attire un nouveau public : celui pour qui exploser leur budget carburant n’est pas possible ou pas souhaitable. Le nouvel argument : économiser grâce au vélo électrique.

Le vélo électrique, une alternative beaucoup moins cher que la voiture

Un argument nouveau : choisir le vélo pour contrer l’inflation

Nous étions surpris mais, depuis 2020, les entreprises qui nous contactent sont poussées par un nouveau moteur. À l’heure de l’inflation, les employeurs cherchent des solutions économiques à la mobilité des salariés. En effet, le vélo électrique leurs permet de réaliser des trajets courts et moyens (- de 15km) sans dépenses en carburants. De quoi délester le budget mobilité des foyers !

Le vélo électrique est-il si avantageux financièrement ?

Nous n’allons vous pas dire le contraire : le vélo, surtout le vélo de fonction, c’est avantageux pour votre porte-monnaie et celui du salarié, notamment comparé à la voiture. Contrairement à ce que l’on pense, le vélo n’est pas si bobo ! Selon une étude de l’INSEE publiée en 2019, le vélo est utilisé par 3,5% des 10% plus pauvres contre 2,4% des 10% plus riches. 

  • En voiture, rien qu’en comptant les frais d’essence, un salarié réalisant 600km par mois (une vingtaine de kilomètres par jour), a aujourd’hui un budget mensuel carburant de près de 100€. Si on ajoute à cela le parking, les frais mensuels d’entretien et les taxes on arrive à un budget mensuel de plus de 150€, et ce, (sans compter l’achat ou la location de la voiture, l’assurance). C’est une addition salée qui pèse sur le salaire et le pouvoir d’achat de nombreux français à l’heure de l’inflation.

  • Avec un vélo électrique, la recharge coûte environ 1€ pour 1000 km, où 0,5 centimes pour 500 km. Avec des frais mensuels d’entretien, on arrive à moins de 10 euros par mois en moyenne, (sans compter l’achat ou la location et l’assurance). De quoi économiser grâce au vélo électrique !

Un vélo électrique Viraj

  • Chez Viraj, un vélo électrique clé en main, assuré et maintenu, dont les frais sont partagés entre l’employeur et le salarié, c’est financièrement accessible pour l’entreprise et pour le salarié, pour un tarif total équivalent à moins d’un plein d’essence par mois : de quoi permettre à vos salariés d’économiser grâce au vélo électrique tout en les sensibilisant à votre démarche RSE. 

Optimiser sa mobilité en entreprise

  1. Nous sommes convaincus que les entreprises peuvent devenir actrices

  2. des enjeux économiques et écologiques des mobilités. Un déménagement

  3. de site, un plan de mobilité ou une démarche RSE permettent de revoir

  4. la mobilité de vos salariés et de vous poser la bonne question :

  5. comment optimiser la mobilité des salariés en entreprise ?

    Nous ne sommes pas anti-voiture. Nous sommes plutôt convaincus que :

      Si les trajets sont majoritairement urbains, de 5 et 15km, avec la

  6. nécessité de porter une charge moyenne, ou jusqu’à un ou deux enfants,

  7. le vélo électrique peut-être la meilleure solution.

      Si les trajets sont courts, sans charge faible, le vélo standard,

  8. dit musculaire, est sans doute une bonne solution. Il convient

  9. aussi très bien aux personnes en bonne forme physique.

  10.   Si les trajets sont plus longs, nécessitant des trajets sur autoroute ou

  11. en milieu rural, avec une charge lourde, la voiture est votre alliée.

    On vous accompagne dans votre plan de mobilité, contactez-nous ! 

Vélo électrique alternativ moins cher que la voiture

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.